On rejoint la municipalité de Pijao après un voyage de 31 kilomètres vers le sud en partant d’Armenia. Dans ce village, la place principale est décorée de fleurs et le panaroma de montagnes est reposant, car on voit les feuilles blanches des yarumos et des arbres rougeâtres appelés “liberales”. Une promenade dans les rues  de Pijao suffit à vérifier que la vie champêtre peut être heureuse.