Au détour des rues pavées de Barichara, il est naturel de tomber sur des églises qui, quoique parfaitement conservées, semblent ne jamais avoir été visitées. L’une d’elles est la chapelle Saint-Antoine, construite à partir de 1823, et consacrée en 1831. À signaler son autel sculpté dans le bois et les statues de la Vierge de Fatima, de San Antonio et de San Pedro Claver.