Endroit où l’on peut suivre les traces de Simón Bolívar, le presbytère de Guacarí, construit au XVIIIe siècle est Monument National. Le Libertador y a dormi, le 11 janvier 1822, lors de son  passage, alors qu’il descendait vers le sud et à son retour de la campagne émancipatrice de l’Équateur et du Pérou, le 26 décembre 1829. À l’intérieur, outre les jardins bien entretenus, on visite un musée religieux.